Un-e proche fait son coming out, vous êtes surpris-e ou vous vous y attendiez, vous êtes inquièt-e ou vous êtes soulagé-e ? Voici des informations utiles quel que soit votre état d'esprit et la situation.

Besoin d'aide ?

Dans toutes les familles, quels que soient leurs modèles, le silence, les paroles, les jugements et plus généralement  les attitudes de rejet, peuvent entraver le bien-être. Cette réalité s’étend au-delà du cercle familial ; tant dans les relations amicales que dans la vie de tous les jours il est nécessaire de soutenir chacun-e dans sa singularité pour contribuer au bonheur de tous.

Lors du coming out d’un-e proche, ou à la découverte de cette nouvelle, les mots et actions de chacun sont différents. La clé réside peut-être dans l’écoute, l’échange, le partage afin que chacun vive de manière épanouie dans son environnement. Ce climat de confiance est essentiel pour que les lesbiennes, les gays, les bisexuel-les, les personnes trans* puissent parler ouvertement de ce qu’ils et elles ressentent, de leur difficultés comme de leurs bonheurs.

Le problème c’est les préjugés, la question c’est vos liens, la réponse c’est l’amour !

 

Témoignages

Une maman au sujet du coming-out de sa fille

Quand j’avais 15 ans, mon frère a fait son coming-out.  Nous étions à table, mes parents, mon frère et moi. C’était à la fin d’une soirée en famille où nous avions beaucoup rigolé. Mon frère nous a demandé si le weekend prochain, il pouvait inviter la personne dont il était amoureux, mes parents réjouis par la nouvelle lui ont dit oui avec plaisir, il en a profité pour rajouter qu’il s’agissait d’un garçon, qu’il était gay. Un silence s’est installé quelques instants, puis je lui ai demandé si ce garçon avait un frère hétéro, nous avons tous rigolé et cela a permis de détendre l’atmosphère. Mon frère savait que cela allait relativement bien se passer car notre famille est une famille ouverte où nous pouvons parler de tout. Bien sûr, nos parents lui ont posé des questions, ils avaient besoin d’être rassuré.
Le weekend suivant, nous avons eu une nouvelle personne à la table familiale, et nous l’avons tous beaucoup apprécié. Peut-être que c’est cela la meilleure façon de faire un coming-out, dire qu’on est amoureux.

Emma* 20 ans

 

Autres témoignages

 

Lectures

"Vous êtes parents d'un garçon qui peut-être, un jour, vous dira : "il faut que je vous dise : je suis gay" ou d'un fille qui vous annoncera : "je suis amoureuse d'une femme". Il est probable que vous tomberez des nues, comme tous ceux qui apprennent l'homosexualité de leur enfant alors qu'ils ne se doutent de rien. Comme eux, vous serez profondément bouleversés, désemparés. Nous aussi, il y a quelques temps, avons vécu le désarroi d'être parents d'un enfant que nous croyions connaître, sans nous rendre compte qu'un aspect essentiel de sa personnalité nous échappait. Nous nous sommes posés beaucoup de questions. Il fallait comprendre. Comprendre pour accepter."

Téléchargez la brochure

Autres lectures