Vous vous intéressez à la thématique de la diversité de genre et d’orientation sexuelle (DIGOS), vous êtes témoin d’homophobie ou de transphobie dans votre établissement scolaire, un-e élève fait son coming out ? Vous trouverez ici informations et outils.

S’informer pour prendre conscience

En moyenne, un à deux élèves par classe sont lesbiennes, gays, bi, trans* ou en questionnement (voir notamment : Charrière et al. 2011). Les discriminations et le rejet qui peuvent les toucher ont d’importantes conséquences sur leur santé et leur parcours scolaire (voir notamment : Häusermann 2014, Chamberland et al. 2013) .

L’orientation sexuelle réelle ou perçue, la non conformité aux codes de féminité et de masculinité semblent représenter chacune un tiers des critères de rejet en milieu scolaire. (voir notamment : Jennings, 2012)

Pour soutenir les élèves, un questionnement sur ses propres représentations et une identification de ses compétences et limites sont nécessaires et favorables  au développement de l’écoute de l’autre et à l’utilisation des ressources internes et externes disponibles.

 

 

 

Prévenir

Dans le but d’établir un climat scolaire non discriminant permettant à chaque élève de se sentir respecté-e, il est primordial que les intervenant-e-s en milieu scolaire adoptent une posture positive et non jugeante et fassent preuve d'une ouverture d'esprit basée sur la tolérance et le respect. La thématique DIGOS est essentielle lorsque l’on parle d’amour, de couple, de familles dans leurs diversités. Un discours neutre et inclusif permet de prévenir le rejet ! (voir notamment : Jennings, 2012)

Agir et réagir

Toute manifestation d’homophobie et de transphobie, qu’elle soit ambiante, verbale ou physique, devrait faire l’objet d’une réaction de la part de chaque adulte. En effet, un jeune entend en moyenne 26 fois par jour des injures, des plaisanteries ou un langage familier dévalorisant les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans* (voir APSAA). Il est essentiel de ne pas les ignorer, de les proscrire et d’avoir une attitude cohérente entre les adultes de l’école !

Comment réagir lorsque l’homophobie et la transphobie se manifestent ? (Guide DIGOS)

 

Accueillir, soutenir et proposer des ressources

Les élèves lesbiennes, gays, bisexuel-les, trans* ou en questionnement ne peuvent pas implicitement compter sur le fait que leur entourage les soutienne et les comprenne comme c’est le cas pour d’autres discriminations. De fait, dans certains cas, l’enseignant-e est l’une des seules personnes adultes vers lesquelles l’élève peut se tourner.

Dans tous les cas, l'adulte sollicité se présente comme une personne à l'écoute et comme un soutien permettant à l’élève d’exprimer ses besoins. Si cela s’avère nécessaire, l’adulte oriente ensuite l’élève auprès d'une personne ressource pouvant prendre le relais et apporter de l'aide ou des réponses concrètes à certaines interrogations ou besoins.

 

Outils pédagogiques

Exposition itinérante

Les affiches de l’exposition itinérante Stop homophobie sont le résultat d’un concours organisé par les Cantons de Vaud et de Genève en lien avec l’association mosaic-info en 2011. Elles parlent d’amour, de relation. De sexe et de lien. Elles disent des mots qui font du bien et des mots qui font du mal. Elles jouent aussi avec les mots et les images. Elles permettent de susciter le débat.

Si vous êtes intéressé-e-s par l'exposition, adressez-nous un mail, nous vous redirigerons vers les départements compétents.

Accéder à l'outil

 

Clips de prévention de l’homophobie - Inpes

L’Inpes et le ministère français de la Santé et des Sports ont lancé en octobre 2008 un concours de scénarios intitulé Jeune et homo sous le regard des autres qui vise notamment à susciter une réflexion sur les conséquences graves que peut avoir l’homophobie. Ceux-ci sont proposés avec un livret d’accompagnement.

Accéder à l'outil

 

Concours de clip

 

Mosaic-info et ses partenaires institutionnels ont mis sur pied un concours de clips à l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie 2013. Ce concours avait pour objectifs d’interroger les préjugés, les attitudes de rejet et de faire de la création un outil de sensibilisation auprès des écoles et de la population. Il en résulte une vingtaine de clips réalisés par les étudiants des écoles d’art partenaires. Découvrez les quatre clips lauréats.

Accéder à l'outil